éducation bilingue à Berlin français-allemand

Education bilingue dans Berlin : une réalité en plein développement

Berlin est une capitale européenne en plein essor. Sa démographie progresse de 140 000 nouveaux habitants par an. Dans ce flux migratoire on note notamment une progression de 7% par an du nombre de français s’installant à Berlin. Au 31 décembre 2014 le bureau des statistiques du Brandebourg enregistre ainsi 17 644 français vivant à Berlin. Parmi cette population beaucoup de jeunes actifs et de jeunes familles qui travaillent en indépendant. Une émigration choisie au sein d’une Europe fluide et moderne où le critère principal du choix de son lieu de résidence est d’abord sa qualité de vie. L’accessibilité à une éducation bilingue dans Berlin est une chance que saisissent les expatriés français pour leurs enfants.

Un système éducatif bilingue unique en son genre

En effet un des attraits de la capitale en termes d’éducation, est le programme berlinois, Staatlichen Europa-Schule Berlin (SESB) initié par le Sénat de la ville et qui propose une éducation bilingue dès le cours préparatoire (Erste Klasse). Ce programme unique en Allemagne et dans toute l’Europe révolutionne notamment l’intégration des enfants d’origine étrangère en valorisant la richesse de leur bilinguisme. Initié en 1992 avec 3 combinaisons de langue, allemand-anglais, allemand-français et allemand-russe et 160 élèves, le programme accueille désormais 6 autres langues (Espagnole, grec, polonais, portugais, turque et italien) et plus de 6000 écoliers. Le but de la formation bilingue est de permettre aux élèves qui la suivent d’obtenir un niveau de langue C2 ( maîtrise complète) dans les deux langues, à la fin du cycle secondaire de leurs études, une véritable chance pour leur avenir. Il permet également un meilleur dialogue entre l’école et les familles où l’allemand n’est pas forcement la langue référente. Ces classes bilingues s’intègrent au sein d’écoles berlinoises existantes et l’enseignement y est gratuit. Elles s’inscrivent ainsi dans la durée et ne sont pas réservées aux enfants de passages, pour qui ils existent des structures plus adaptées (l’école Voltaire notamment pour l’enseignement en français).

Multiplication des structures d’accueil bilingue dès la petite enfance

L’école maternelle comme la connaissent les français n’existe pas en Allemagne. Elle est remplacé par des structures d’accueil privé, les Kitas (subventionnées par l’Etat, tout ou partie, selon les revenus des ménages et le Lander) d’initiatives variées, qui gèrent leur projet pédagogique de façon autonome. On retrouve ainsi beaucoup de Kitas, d’initiative parentale, autour d’un projet pédagogique particulier, et notamment dans le cas qui nous intéresse une approche bilingue de l’éducation. L’augmentation importante des jeunes familles françaises ou franco-allemande vivant à Berlin s’est ainsi traduite par l’ouverture ces dernières années de plusieurs Kita franco-allemandes. On en compte actuellement une vingtaine réparties dans tout Berlin et accueillant de 20 à 50 enfants chacune. Bien que le nombre de ces structures soit en progression, cette offre est loin d’absorber le nombre officiel de demande.

Une initiative de conseillers consulaires français à Berlin pour renforcer l’éducation bilingue dans Berlin

Dans la perspective du développement de la demande éducative bilingue à Berlin, une équipe de 7 personnes, dont Philippe Loiseau à l’origine de ce projet, conseiller à l’AFE (élu local par les ressortissant français à l’étranger), a lancé ce printemps une initiative, intitulée Avenir-Zukunft, afin de permettre aux différentes kitas franco-allemande de travailler ensemble. De plus afin de recenser les besoins des familles pour la suite de la scolarisation de leurs enfants, un questionnaire a été mis à leur disposition. L’enquête a rencontré un véritable succès preuve de l’intérêt que suscite ce sujet. Même si les résultats officiels ne sont pas encore publiés, la réponse majoritaire concernant l’attente des familles ne fait que renforcer ce que les statistiques annonçaient déjà : il faut encore plus de classes bilingues français-allemand à Berlin dans le primaire et dans le secondaire.
logo Initiative Avenir-Zunkunft

Concernant les classes européennes, nous avons recueilli les propos de Natacha Boroukhoff, conseillère consulaire membre de l’initiative Avenir-Zukunft, et administratrice du Site Internet, qui nous fait part de sa motivation pour ce projet. « Les classes européennes sont une vraie bonne idée. Elles font partie intégrante d’écoles existantes, ce qui est moins cher à mettre en place que de créer des écoles dédiées. Les élèves sont mélangés, ça motive aussi ceux qui ne sont pas issus de milieux bilingues à apprendre une seconde langue, c’est tout le contraire d’une démarche élitiste. Maintenant vu la demande croissante de ce type de scolarisation, on a quand même affaire à une certaine concurrence pour obtenir une place pour son enfant, d’où la nécessité d’influencer le sénat avec notre initiative pour la création de nouvelles classes »

 

Documentation disponible sur ce sujet :

http://www.initiative-avenir-zukunft.eu/

http://www.berlin.de/sen/bildung/besondere_angebote/staatl_europaschule/ (en allemand)

Liste des kitas bilingues à Berlin :

http://www.initiative-avenir-zukunft.eu/jardins-d-enfants-kitas/liste-auflistung/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>